Avantages de la vie à la campagne #1 – Créer son potager !

Un des nombreux avantages de vivre à la campagne, c’est de pouvoir faire son potager ! Mais si, comme moi, vous n’y connaissez rien, vous commencez par vous renseigner :  Internet et les nombreux tutos, livres, ou, encore mieux, en discutant avec vos voisins ou vos nouvelles connaissances… C’est quand même plus sympa !

1ère étape : Quelle forme donner à mon potager ?

En janvier, sur les conseils de mon voisin et grâce à un livre qu’il m’avait prêté, j’ai opté pour le potager en carrés.

Un grand rectangle traditionnel risquait de vite me décourager. Et les carrés, c’est plus ludique !

J’ai commencé par délimiter plusieurs carrés (dim : 1,40 x 1,40 m) avec d’anciennes tuiles que j’avais conservées. Bon, c’est vrai que j’ai recommencé 3 fois. Mais lorsque j’ai trouvé la composition qui me convenait, j’ai pu démarrer !

2ème Etape : Préparer le sol

Je tenais par-dessus tout à cultiver sur un sol vivant (plus d’informations sur le sol vivant en cliquant ici).

Pour y parvenir, j’ai déposé une couche de matière organique sur le sol. C’est ultra simple, et ça évite de tout labourer !

Le sol vivant offre bien des avantages : on ne perturbe pas le sol existant qui se nourrit des matières organiques apportées. Et surtout, pas besoin de bêcher tous les carrés ! Pour moi qui suis restée derrière un ordinateur pendant des années, j’étais ravie de cette trouvaille !
J’ai donc commencé par occulter mon sol avec des cartons afin d’éliminer toute l’herbe.

Petits conseils : utilisez des cartons sans encre, sinon la terre va l’absorber. Et pensez à enlever les scotchs !

Une fois encore mon manque d’expérience me rattrape : l’herbe de mon jardin est assez résistante et après 2 mois d’occultation, elle est toujours là !

Nous sommes déjà en mars et il est temps de commencer à planter.

Ni une ni deux, je change de tactique : je créé un apport organique avec du fumier récupéré chez un ami (eh oui, à la campagne l’entraide est une réalité) et j’opte pour une occultation avec de la paille. Efficacité garantie!

 

3ème Etape : Les plantations

Pour cette première année, je ne me suis pas encore lancée dans la réalisation de semis. J’ai donc acheté des plants bio sur un marché local : tomates, courgettes et basilic. Et un ami m’a donné des plants de salade.

Comme pour la forme de mon potager, j’ai commencé petit !

Pour les plantations, c’est assez simple : il suffit de faire un trou qui traverse paille et fumier, et de disposer le plant avant de reboucher. Et surtout ne faites pas comme moi : pensez à arroser tout de suite !

La période de plantation est importante : dès la première semaine le gel a détruit mes 10 pieds de tomates. Tandis qu’à 100 m de là, mes voisins n’ont rien perdu ! Les joies de démarrer sa vie à la campagne !!!

4ème Etape : L’entretien !

Après avoir planté, il ne suffit pas d’attendre que ça pousse : plants et semis ont besoin d’eau, régulièrement mais pas en trop grande quantité. Le dosage de l’arrosage, c’est loin d’être inné chez moi ! Puis je dois désherber, attacher les tomates à des tuteurs. Eh oui, les pieds de tomates peuvent atteindre plus de 2 mètres. Mais tout cela fait partie du plaisir de jardiner : je suis en plein air, je fais des choses simples, à mon rythme et au calme. C’est exactement pour cela que j’ai quitté le métier d’architecte et son stress quotidien !

5ème Etape : Le meilleur moment, la récolte !

Vous l’aurez compris, après ces belles heures passées à vivre au rythme et à l’écoute de la terre, c’est le moment de la récolte. Quel plaisir de cueillir la salade et les tomates que l’on a cultivées soi-même ! Du 100 % fait main et ça fait du bien !

Figure 1 - tuteur en Bambou pour les pieds de tomates
Figure 3 - Potager en carré: facile pour démarrer
Figure 2 - un joli pied de basilic bien garni !
Figure 4 - 1ère salade
Figure 6 - Les tomates bio arrivent !
Figure 5 - 1ère courgettes jaunes

Je compte bien continuer à mettre en pratique cette manière de cultiver mais je vais peut-être opter pour un potager avec une forme traditionnelle… Je vous raconterai tout ça très vite !

Et vous c’était comment votre 1ère expérience de potager ?

C. 🌿

Une réflexion au sujet de « Avantages de la vie à la campagne #1 – Créer son potager ! »

  1. Oui, c’est bien et joli ! Bravo pour ces débuts et beaux légumes. C’est très intéressant. Merci de continuer à nous tenir au courant au fil des saisons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.